Clemzy

Clemzy
Auteur actuellement inactif

 

Informations générales :
- Où la trouver :
Site : http://clemzy-yaoi.vefblog.net/Clemzy-Yaoi/
- Genre : Fantasy, Science-fiction, romance, érotisme, réalisme.
- Âge requis pour la lecture : Généralement, mes écrits conviennent à tous les publics. Mais certains de mes OS sont marqués de rating pour les moins de 16 ans voire moins de 18 ans.
- Illustrations : Illustrations présentes sur à peu près tous les articles.
- Les petits plus du site : Présence d’un sondage sur les OS, d’un lien vers la page Facebook du blog, d’une playlist Deezer, et d’une catégorie news (BLABLAS & PETITS POTINS).
- Publicité : Présente, pas obscène, et relativement discrète.
- Mises à jour : Mises à jours très aléatoires, avec des pauses fréquentes. Je peux publier trois fois dans le mois comme pas du tout. Toutefois, il y a une newsletter, donc on peut aisément être tenu au courant des MAJ.
- Orthographe : Bonne.
- En un mot, comment qualifieriez-vous vos écrits ?
Sensuels, sexuels, réalistes, drôles, romantiques, fantasy, originaux, divers, hétéroclites.



Les Histoires :
 

- En cours :Toi mon amours (TMA), La flèche du dragon (LFDD)
- Terminées : Réflexion nuptiales, Septième ciel, 31 Octobre et amour de jeunesse, Amour, sexe et couche-culotte, De fil en aiguille, Le fils des eaux et le prince trop courageux, Le Peintre, Petits jeux et insouciance, Photo, Ton ombre à la fenêtre, Un dîner presque parfait, Un Noël très surprenant, Une bien étrange histoire…


 

En savoir un peu plus sur vous :

 

- Depuis combien de temps écrivez-vous ?
Intéressante question. Et bien si l’on se cantonne à la période où j’ai commencé à écrire des fictions yaoi, on peut dire que ça fait deux ans (bientôt trois!). Mais si on se réfère au temps où j’ai commencé à harceler mon stylo pour y coucher ce qui me trottait en tête (en cinquième donc!), et bien je crois que ça fait à peu près…sept ans!
A ce moment-là je commençais à peine mon immersion dans l’incroyable univers de la lecture, alors imaginez l’écriture! C’était tout nouveau pour moi, et j’adorais (et j’adore toujours!) ça. Toutefois, j’ai commencé avec des histoires d’amour nunuches, c’était très fleur bleue…

- Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire du yaoi ?
Comme je l’ai dis plus haut, j’écrivais des choses très niaises entre 12 et 16 ans. Mais tout à changé lorsque j’ai découvert les mangas, et plus tard, le yaoi. Ce fut une véritable révélation! Bien sûr, mon côté pervers avait été déjà bien titillé par les scènes croustillantes des romans Harlequin que je lisais, mais lorsque les animes yaoi s’en sont mêlés, ça a été une véritable tornade!
Je n’en avais jamais assez, je voulais tout connaitre, tout lire et tout voir!
J’ai mis trois mois avant de devenir une yaoiste accomplie, et une année entière avant de faire presque partie des « vieux de la vieille », une vraie habituée du genre!
Puis c’est là que j’ai découvert les fictions yaoi. Là encore, ce fut une révélation.
Evidemment, je suis devenue accro tout de suite, et je n’ai pas mis longtemps avant de parcourir les blogs sur overblog, wordpress et bien d’autres. J’étais sans cesse en recherche de nouvelles lectures, et petit à petit, je me suis mise à rêver de mes propres fictions, de mon propre blog, et des commentaires que mes écrits pourraient obtenir.
J’ai mis presque une année de plus avant de me décider, et puis un jour je me suis lancée.
J’ai écrit les débuts de ma toute première fiction « Toi mon amour » en une nuit (près de 10 pages!) juste après avoir préparé la plateforme de mon blog, et j’ai adoré ça. Je me sentais comme sur un petit nuage! A cette « époque » si je puis dire, j’incluais beaucoup de lemon agrémentés de beaucoup de détails très pervers, parce que c’est ce qui m’attirais en premier lieu dans ce genre (quoi de plus normal me direz-vous?). Mais aujourd’hui, si j’aime écrire des fictions yaoi, c’est surtout parce qu’il y a une plus grande marge de manœuvre dans les thèmes que dans les histoires « hétéros ». Tout est possible, et il n’y a (presque) aucun tabou, j’adore cette liberté de mouvement.

- Quelles attentes avez-vous pour l’avenir du yaoi ?
Très honnêtement, j’aimerais bien que les éditions cessent de couper l’herbe sous le pied des teams de scantrad et de fansub parce que je trouve que leur travail est trop cher et souvent mal fait (surtout sur des projets en cours, à chaque fois, dès qu’ils voient que ça marche bien, ils nous volent l‘occasion de connaitre la fin, c‘est rageant!). J’avoue volontiers que quelques éditions font attention à ce qu’elles font, mais pour la majorité d’entre elles… Ca se passe de commentaires (Il faut voir les fautes d’orthographe que je relève dans un manga édité parfois !) !
Autrement, j’espère que le yaoi perdurera et s‘étendra davantage qu‘il ne l‘est aujourd‘hui, parce qu’il permet parfois d’ouvrir les esprits (contre les préjugés et l’homophobie), et parce que selon moi, c’est un vrai bol d’air frais qui change de tous les autres genres que tout le monde connait (il y a quelques mois encore, j‘ai rencontré une personne qui ne connaissait pas du tout le yaoi!). Personnellement, je trouve que c’est un privilège de faire partie de cette minorité: connaître une telle perle et le faire découvrir autours de soi, je trouve ça génial !

- Quel serait votre rêve d’écrivain ?
Me faire éditer.
Honnêtement, je sais parfaitement la galère que ça peut être pour qu’un éditeur édite un manuscrit dit « normal » alors pour un manuscrit donnant dans l’homo-érotique!
Evidemment, je sais que ce genre de littérature existe, mais cela reste un milieu assez particulier où ce sont surtout des hommes (gays pour la plupart) qui écrivent et qui sont édités.
Alors bon, je ne me fais pas de grandes illusions, mais je garde espoir. Je sais que ce n’est pas évident, mais je garde ce rêve au chaud, pour quand j’aurai trouvé le courage de l’envoyer. Qui sait, peut-être un jour me trouverez-vous sur vos étagères ?

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.